Accueil Le coin des artistes

Nous cherchons des modérateurs !


ModérateurNous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents pour compléter notre équipe. C'est peut-être vous ! Si vous pensez pouvoir nous aider à organiser et informer la communauté tout en la divertissant, n'hésitez pas à postuler. Nous cherchons des personnes pour nous aider sur le forum, en coulisse au niveau des annonces, sur Discord, ainsi que sur nos autres réseaux sociaux.


Si cela vous intéresse, rendez-vous à cette adresse

(Concours forum) En recherche de recherches

PépinPépin Moderator, Announcement_Rights_FR Messages: 1,086
Modifié (03.05.2021) dans Le coin des artistes
La recherche de nouvelles recherches a créé du désordre! Qui va pouvoir le décrire le mieux?  Vous ne savez pas de quoi il s'agit? Ni toute l'histoire? Vous pourrez découvrir tout cela ici, ainsi que les règles de ce concours! 
Vous pouvez poster vos participations sur ce sujet. 
( https://community.goodgamestudios.com/empire/fr/discussion/381372/concours-forum-en-recherche-de-recherches-holy-nightmare-phase-7/p1?new=1 )
Le concours se terminera le dimanche 9 mai (inclus) !
Bonne chance à toutes et tous!

Réponses

  • UltimateLoup (FR1)UltimateLoup (FR1) FR1 Messages: 64
    First
    Merci, Good Game and Have Fun !
    Pti Loup.

    Merci à Heu4 pour cette signature ! 
  • MCKiller (FR1)MCKiller (FR1) FR1 Messages: 1

    2

  • -Krypton- (FR1)-Krypton- (FR1) FR1 Messages: 18
    Modifié (03.05.2021)
    Quelques minutes après l'attaque sur le PDG de de Nightmare enterprise inc, la quasi totalité des combattants du royaume furent encerclés par toutes sortes de pépins. Peu d'issues s'offraient à nos preux chevaliers, la mort les guettait de près. Mais n'oublions pas que ces chevaliers sont capables de triompher de tout danger si ils sont unis. Malheureusement ce n'était point le cas, beaucoup de haine était présente sur les terres de noble Éric, les guerres de toutes ces années avaient scindé les peuples.

    Seul un guerrier avait pu déceler le potentiel de tous les chevaliers réunis. Ce guerrier nommé marius25 poussa un hurlement si sonore que l'on eu l’impression qu'un dieu avait parlé. C'est comme si tout s'était figé , même les pépins avaient arrêté leurs route durant quelques secondes. Mais le temps ne jouait pas en la faveur du presque dieu, les pépins se rapprochaient et seraient en face des chevaliers d'ici quelques minutes tout au plus. Le grand marius25 se issa au somment du rochet limitant la frontière établie avec les corbeaux de sang et dit: -"Chers habitants , chères habitantes du royaume, aujourd'hui nous sommes en proie aux flammes comme jamais nous ne l'avons était . Notre seule chance de nous en sortir en vie est d'unir nos forces. Même si la rancœur est présente entre vous faites abstraction de celle-ci et partez combattre ensemble tout ces charlatans "

    La majorité des chevaliers n'étaient pas bête et comprirent le message ainsi toutes les forces étaient rassembler pour combattre un ennemi commun chose qui n'était pas arrivée depuis longtemps dans les terres du souverain Éric. Cette bataille fut formatrice pour grand nombre de joueurs en effet des spécialistes en leur matière ont formé des écuyers. Nous comptons parmi les formateurs de cette guerre antoinecm qui a appris l'art de la sdl def. Et l'un des meilleur maître du royaume fut UltimateLoup, il apprit à manier l'épée comme personne et fit ressortir le coté animal de chacun des guerriers. Les pertes se sont comptés en centaines et sont aujourd'hui représentées avec des châteaux en ruine.


    Cette bataille a laissé de profondes marques là ou les amis ont été perdu mais ont offert de solides amitiés et de précieuses connaissances pour les joueurs de cette terre

    (<3 sur loup et marius)


  • luciole1 (FR1)luciole1 (FR1) FR1 Messages: 5
    Modifié (03.05.2021)

    Il y a de cela fort peu de temps, Pépin, le maitre des potions du roi, avait adressé cette supplique au roi :

    « Votre majesté, vos soldats se nourrissent aujourd’hui de nourriture comme du pain, mais si je créais une potion capable de leur donner une force plus grande, et qui leur permettrai d’aller sans peur au combat, alors vous seriez invincible. J’ai déjà quelques idées pour permettre la création de ce nectar, mais pour cela j’ai besoin de l’appuie financié de votre altesse. »

    Après de longues délibérations avec le conseil des sages, le roi donna carte blanche à Pépin. Aussitôt celui-ci se mit au travail, et en quelques semaines la potion était prête. Mais laissez-moi vous présenter l’équipe scientifique qui entoure Pépin : il y a tout d’abord Electron, qui fait souvent ses recherches dans son coin, se sentant libre d’agir à sa guise ; voici Joker ; quand tout semble perdu, il réussi à sauver la situation. Zodiak, ne lui demandez pas d’aller vous chercher quelque chose de précis… il a la tête dans les étoiles, donc vous pourrez toujours attendre… Et enfin vous avez Goodluck, qui est le bras droit de Pépin. Il faut quand même dire que c’est grâce à lui que cette potion a existée… Ah… J’allais oublier! Il y a aussi Unhappily Back, l’apprenti de Pépin, et il porte bien son nom !

    Le jour de la présentation toute la cours ainsi que l’armée étaient présentes dans les jardins du château ; Le roi y avait aussi convié tous ses alliés, afin de leur faire profiter de la découverte. Seulement… Pépin et son équipe, que vous connaissez bien maintenant, n’avaient pas prévu ce qui allait arriver. Zodiak devait emmener le précieux hydromel, seulement il a oublié que la cérémonie était ce jour-là, et personne ne sait où il se trouve. Et c’est alors que Pépin commit une erreur terrible. Il demanda à Unhappily Back d’aller chercher la précieuse potion.

    Tout allait pour le mieux, le roi Eric, que tous appelaient respectueusement DD, entouré de ses fils et de sa belle-fille, profitait du moment. En cuisine on s’affairait ! C’est là que le catastrophe se produisit. Notre cher apprenti non content de s’être trompé de potion, fit tomber le flacon qui se brisa sur le et le précieux liquide coula jusqu’au composte. Aussitôt cet engrais surpuissant fit pousser tout ce qui s’y trouvait. La catastrophe était totale, tout le château était devenu vert, un potager géant. Les alliés pensaient à un coup monté et que le roi s’était moqué d’eux, et commençaient à prendre les armes. Comme vous pouvez l’imaginer, le roi était très mécontent de Pépin qui ne comprenait pas comment une telle chose avait pu se produire. Et je ne vous parle pas du désordre dans les cuisines ; le festin du roi était à refaire intégralement.

    Heureusement, notre chercheur malheureux, eut à ce moment là un trait de génie. Et si sa précieuse potion était encore dans sa tour de recherche… tout serait sauvé ! Jamais Pépin n’a couru aussi vite, il trouve le précieux breuvage, et l’apporte au roi. Celui-ci calme aussitôt le chaos, à l’aide de ces généraux, et propose à chacun, comme signe de confiance et d’excuse pour cet évènement malheureux, un verre d’hydromel, la boisson des dieux. Et la soirée se finit dans une atmosphère de fête, éclairée par le soleil couchant, et la douce lumière des lucioles.

    Pour terminer, Pépin a renvoyé notre malchanceux de la tour de recherche, mais le roi, conscient de son potentiel extraordinaire l’a nommé recruteur, et celui-ci ne chôme pas, ne ménageant ni son temps, ni son énergie. Aujourd'hui la création de Pépin est connue à travers l'ensemble du grand empire, mais peu savent que parmi les ingrédients qui la compose on peut trouver des pépins... d'une plante très particulière, et qui reste aujourd'hui encore le secret de Pépin ; et c'est ce qui explique les visions parfois étrange de certains qui abusent de cette douce boisson! Franchement se faire attaquer par des pépins géants, quelle imagination, mais dans quel monde sommes nous... ?


    Post edited by luciole1 (FR1) on
  • doering (FR1)doering (FR1) FR1 Messages: 65

    « -Votre Majesté ! Votre Majesté ! J’ai enfin réussi ! »

    Haletant, l’ingénieur du Grand Empire, Hugues Veïelednem, manqua de s’étaler sur le sol de la salle du trône. Le roi, quelque peu interloqué, leva un sourcil.

    « -Mais de quoi parles-tu donc ? 

    -J’ai réussi à créer des plants de blé qui, arrosés de certaines potions de ma confection, peuvent pousser dans n’importe quel environnement, à n’importe quelle température !

    -Fort bien, se réjouit Louis Van la Barrique, mais qu’as-tu à me proposer pour le royaume des Sables ? Il leur suffit d’arroser leurs pousses, et ils ont de magnifiques récoltes !

    -Pour eux, j’ai inventé ces machines qui fonctionnent toutes seules avec quelques gouttes d’une potion surpuissante ! Mais garde à ne pas en verser trop à la fois ! Elles leur permettront de ne plus être harassés à la tâche avec leur terre trop solide lorsqu’ils doivent la labourer. »

    Satisfait, le roi fit apporter une bourse plein d’or et ordonna que l’on récompense Hugues.

    « -Il faut à présent les offrir aux royaumes voisins afin de maintenir nos échanges commerciaux de charbon, d’huile et de verre. Pépin ! Mon cher secrétaire, pourrais-tu te charger d’envoyer les convois qui transporteront ces merveilles ? »

    Celui-ci acquiesça, et se rendit immédiatement dans le laboratoire, où de nombreuses fioles de toutes les couleurs s’amoncelaient sur des étagères poussiéreuses et recouvertes de traces de cire. Malgré les explications du chimiste royal, il ne se souvenait plus de l’emplacement de celles qu’il devait prendre. Enfin, son regard se posa sur une table au fond de la pièce. Des bouteilles brunes, bleues et jaunes s’y trouvaient, par rang de quatre.

    « -Ah, les voici ! »

    Pépin fronça les sourcils, hésitant. Devait-il envoyer les bleues au royaume des glaces, ou à celui des pics ? Et les jaunes alors, il lui semblait pourtant que seules du vert du rouge et du bleu avaient été mentionnés. Désespéré, il décida d’envoyer les bleues tout au Nord, les jaunes au Royaume des Sables, avec les machines, ainsi que les brunes aux Royaume des Pics.

    Après quelques semaines, les cadeaux arrivèrent dans les contrées entourant le Grand Royaume. Malheureusement, Pépin les avait envoyées au petit bonheur la chance, et celle-ci ne lui avait pas souri. Les machines des sables détruisaient les champs, les plantes des pics fondaient sous l’écrasante chaleur des volcans, et que dire des plantations qui se figeaient en raison du froid ?

    Fort marris de s’être fait duper, les différents royaumes envoyèrent terribles dragons, scorpions et loups dressés afin de se venger de l’arnaque de Louis Van la Barrique. Et lorsque ses éclaireurs lui annoncèrent la catastrophe qui approchait la frontière, il ne perdit pas une minute et convoqua le pauvre chimiste.

    Tancé fortement par le souverain, il ne comprenait pas un traître mot de ce que lui racontait celui-ci.

    « -Tu as délibérément créé des machines destructrices ! Et que dire de tes maudites potions qui ont tué leurs récoltes ! Gardes, enfermez-le !

    -Votre Majesté, je ne comprends pas ! Êtes-vous bien certain que les fioles jaunes ont été envoyées aux Pics, les bleues aux Sables et les brunes aux Glaces ? » S’écria-t-il, déjà entraîné au loin par les soldats.

    A ces mots, Pépin rougit fortement et intervint.

    « -Votre Majesté, c’est de ma faute ! Je ne me souvenais plus des instructions de Sieur Veïelednem, et ai prié pour que je choisisse les bonnes, pardonnez-moi. »

    Contrarié, Sa Majesté Van la Barrique fit signe de relâcher le pauvre Hugues et regarda son secrétaire.

    « -Va réparer ta faute avant que nos paysans n’aient eux aussi leurs récoltes détruites par ces maudits animaux. Vite ! Il n’y a pas une minute à perdre. »

    Travaillant d’arrache-pied, le secrétaire et le chimiste emballèrent de nouvelles fioles, et envoyèrent des cavaliers en direction des différents royaumes avec une lettre expliquant la méprise, et le double de la quantité négociée de base. Et quelques jours plus tard, les contrées voisines rappelèrent leurs animaux, satisfaites des présents et des excuses.

    Pépin, dès qu’il l’apprit, demanda audience au roi et se présenta devant lui, la mine basse.

    « -Veuillez me pardonner, votre Majesté. J’ai agi inconsciemment, en pensant qu’il valait mieux faire cela que d’admettre mon ignorance et redemander les informations à Sieur Veïelednem. Je vous présente ma démission, car je suis indigne de vous servir après une bévue pareille. »

    Louis pinça brièvement les lèvres, et soupira.

    « -Nous faisons tous des erreurs, mon cher Pépin, tu m’as toujours servi fidèlement et sans faillir. Ce royaume et moi-même avons besoin de toi, alors, pour cette fois, je ne t’en tiendrai rigueur. »

    Réjoui, Pépin s’inclina à plusieurs reprises en le remerciant.

    « -A présent, va préparer le banquet diplomatique qui accueillera les reines des Glaces et des Pics, ainsi que le roi des Sables ! Sans te tromper dans le menu, cette fois ! »

    Le secrétaire sourit, avant de filer en direction des cuisines. Rassuré de conserver sa fonction, il se montra d’excellente humeur envers les serviteurs, et ne commit plus aucune faute... jusqu'à la fois suivante.

  • Bon je me lance !

    Après la terrible et redoutée bourde de Pépin, le Grand Empire se mit à dos les redoutables Royaumes des Pics du Feu, des Glaciers Eternels et des Sables Brûlants. Ma foi, peut être cet incident serait à l'origine d'un nouvel événement, enfin.

    Comment le Grand Empire réussira-t-il à rattraper l'irrattrapable ?

    Chapitre I, La décision du Grand Empire.

    Tout de suite, sous les menaces et grognements des autres Royaume, le Roi du Grand Empire décida que c'est à Pépin de régler les problèmes qu'il a engendré. Pépin sera tout seul, et devra se confronter à tous les terribles Royaumes pour réparer sa bourde. Le Grand Empire réunit son armée, et décida de défendre leur Royaume, avec l'aide de tous les seigneurs du Royaume. Tous les seigneurs et toutes les alliances se préparèrent au combat. De nouveaux soldats arrivèrent de toutes parts, prêts à combattre. Une immense armée se dressa aux 4 coins du Royaume, faisant mur aux armées ennemies, énervés par les destructions de leurs maisons suites aux potions ratées... Le Royaume réussit tant bien que mal à résister aux 3 Royaumes enragés, sans reculer, sans avancer.

    Chapitre II, Pépin se les gèles.

    Revenons sans attendre à notre cher héros, Pépin. Aujourd'hui, trois jours ce sont déjà écoulés suites à son expulsion du Grand Empire. Il s'est mis en tête de rencontrer les 3 Royaumes enragés afin de régler le conflit. 
    Après quatre jours de marche sans pauses, Pépin s'est perdu, au beau milieu des déserts gelés des Glaciers Eternels. Dans ces contrées gelées, le blizzard ne s'arrête jamais et la nourriture se fait rare, Pépin n'a presque plus de force pour continuer la marche. C'est alors que Pépin aperçois au travers de l'épais blizzard, une fumée épaisse, ayant une forte odeur de charbon. Cette fumée lui redonna espoir, et il continua sa marche en direction de la fumée. Après 1 heure de marche lente et fatiguée, il aperçois enfin l'image d'un portail, cette fois-ci ce n'est peut être pas un de ces mirages... En effet, c'est l'entrée d'un village. Malheureusement, Pépin est à bout de force, fatigué, épuisé, il n'a pas la force de crier pour réveiller les habitants, en plein sommeil. Pépin, épuisé par son voyage, s'écroula devant le village.

    Quand il se réveilla, il se réveilla devant une cheminée, en entendant un petit chantonnement. Surpris, il se leva d'un coup et vu une femme, surprise elle aussi de voir la surprise de l'étranger. La femme lui expliqua qu'ils l'avaient recueilli évanoui au petit matin, devant leur village. La femme invita Pépin à partager leur déjeuner, qui allait très bientôt commencer. Pépin se régala de leurs délicieuses tartines au charbon puis dansa avec eux jusqu'à ce que ce soit l'heure de la sieste. Pépin resta le seul éveillé, et se permit une petite visite du village. De nombreux foyers à charbon étaient en marche et il remarqua que de nombreux habitants étaient en sous nutrition sévère, car oui, Pépin avait fait de sérieuses études en diététique. Soudain, Pépin entendu le long bruit d'un cor de guerre, et tout le village se réveilla brusquement, en panique. Les femmes, paniquées cherchaient leurs enfants et se cachaient tandis que les hommes qui n'étaient pas partis à la guerre, donc les vieux et les jeunes, prenaient les armes. Pépin monta discrètement en haut de la palissade, pour voir qu'est ce qui se passait... C'était en réalité une offensive barbare, conduit par un vieux barbu qui, on dirait, amenait avec lui une cinquantaine d'hommes. Pépin, pris de pitié pour ces pauvres villageois, se mit en tête d'aider ce village contre cette terrible attaque barbare. 
    Pépin passa en mode guerrier. Il se rend compte que l'impact de l'offensive est dans 4 minutes. Le temps presse. Il dû attendre 40 secondes pour pouvoir observer l'aperçu de l'attaque. La tension est à son paroxysme. Il chercha désespérément la moindre faille dans l'attaque ennemie. Soudain il se rendit compte que le flanc droit n'étais pas accompagné de mantelets. Terrible erreur de la part des barbares. Le temps s'écoule, il ne reste plus que 2 minutes. Pépin sortit de son sac de voyage semblable à la hotte du Père Noël les engins de défenses nécessaires: de nombreuses meurtrières. Il plaça la défense, tous les soldats à distance sur le flanc droit du village ainsi que les précieuses meurtrières. Il ne reste plus que 40 secondes avant l'impact. Mission réussie. Le village subit seulement 3 pertes et remporta la bataille. Comme à son habitude, le vieux barbu jura de se venger.

    Les villageois s'agenouillèrent devant Pépin, ne sachant pas comment remercier leur héros. Pépin, modeste comme il est, était gêné de demander toutes les femmes du village et demanda donc une rapide entrevue avec le seigneur du coin, espérant pouvoir rencontrer le Roi des Glaciers Eternels. Les villageois, soulagés de pouvoir garder leurs femmes, acceptèrent avec grand plaisir, et le seigneur local accepta.

    Chapitre III: Le Roi qui glaçait le sang.

    Suite à la Défenses: Victoire de Pépin, le Seigneur local accepta de recevoir cet étrange voyageur, Pépin, qui avait sauvé nombre de ses sujets. La date de cette entrevue resta d'ailleurs longtemps dans nos manuels d'histoire, un certain mercredi à 18h.
    Le mercredi à 18h arrivé, Pépin se rendait sur dos de loups au château du Seigneur Glaçon, très apprécié de ses sujets. Une fois arrivé, on le fouilla, et le fit rentrer. Le Seigneur Glaçon, aussi appelé Stéphane par ses proches, commença. Dès le début, ses questions portèrent sur l'origine de son nom. En effet, dans les contrées des Glaciers Eternels, tout ce qui est lié à la nature est invisible. Ou caché par la glace, ou brûlé pour faire du charbon. Pépin tenta tant bien que mal d'expliquer ce qu'est un Pépin, sans victoire apparente. 
    Après de nombreuses heures de discussions entre le Seigneur Glaçon et Pépin, le Seigneur promit à Pépin qu'il tenterait du mieux qu'il le pourrait de convaincre le Roi de s'entretenir avec Pépin. Ils sont également devenus très familiers, jusqu'à s'appeler Steph' et Pépinou. Bref, Pépin, ayant rempli son objectif, se redirigea vers le petit village qu'il avait auparavant sauvé et s'y reposa pendant 2 jours.
    Les 2 jours écoulés, des messagers de Sa Majesté le Roi le contactèrent pour qu'ils puissent le ramener à son château. Le chemin fut long et ennuyeux, mais, une fois arrivé au château du Roi, il ne pouvait plus s'ennuyer, il devait se concentrer sur sa tâche: convaincre le Roi des Glaciers Eternels d'arrêter les offensives contre le Grand Empire et de l'excuser pour sa petite bourde passagère. Pépin eu beaucoup de mal à convaincre le Roi que c'était de sa faute, qu'il était le créateur des potions pour les nouveaux objets de constructions mais qu'il avait confondu la potion pour l'objet 47 et l'objet 48.
    Finalement, après de longues heures de discussions et de négociations, le Roi refusa. Je cite: "Déjà que ç'm'avait coûté une sacrée blinde d'envoyer tous ces soldats mon p'tit, j'voudrais au moins les sousous des attaques victoires ! Bahahaha !"
    Pépin repris son chemin, dépité, et se dirigea vers sables brûlants.

    Chapitre III: Le terrible oubli.

    Alors que Pépin devait initialement se diriger en direction des Sables Brûlants, Pépin bourda encore, et à l'image de Christophe Colomb, il marcha vers les territoires des Îles Orageuses. Bien qu'en dépression d'avoir échoué avec les Glaciers Eternels, Pépin marchait à un pas rapide en direction des Iles orageuses. Suite à une erreur enfantine, il n'avait pas remarqué qu'il marchait dans la mauvaise direction, heureusement, après 5 jours de marche, Pépin s'en rendu compte en voyant la mer, et non du sable. Enfin, il voyait du sable mais surtout de l'eau. Sur la plage, il aperçu au loin une silhouette, celle d'une femme. Il s'approcha pour voir ce qu'elle avait à dire, mais... Grave erreur... La femme qui disait s'appeler Luna, commença ses monologue interminables. Elle raconta à Pépin sa vie ainsi que ses 12 vies antérieurs, alors qu'il appuyait sans relâche sur le bouton passer. C'est après de longues minutes de concentration extrême qu'elle eu finit que Pépin partit en courant. Cette rencontre aura eu un net effet. Pépin se promit de se relier d'amitié avec un ami avec lequel il avait fait exrpès de rompre les liens car il était trop "relou". Pépin regarda rapidement sa carte et suivi le panneau "Toutes Directions" pour retrouver la direction des Sables Brûlants. Cette fois-ci, il ne s'est pas trompé. Heureusement qu'il y avait ce panneau.

    Chapitre IV: Les mirages du désert.

    La situation mentale de notre cher héros se dégrada de jours en jours. Après avoir vécu l'affreuse agression orale de Luna il y a quelques jours, Pépin venait de perdre son pépin de pomme porte-bonheur. Tous ces éléments empilés dans l'esprit de Pépin, il ne se sentait pas vraiment bien. Malheureusement, au fur et à mesure qu'il marchait dans le désert où le soleil n'arrêtait jamais de taper, ses vivres et ses réserves d'eau s'épuisaient petit à petit... La soif, la faim et la dépression lui faisaient vivre un enfer inimaginable, sans compter un autre fléau qui allait le suivre jusqu'à la fin de son voyage: les mirages. Les mirages, ces hallucinations où il voit apparaître toutes ses envies le faisait perdre son chemin, il devenait fou. Même le guerrier le plus puissant ne peux pas survivre sans eau ni nourriture, mais le destin du Grand Empire était entre ses mains, il devait résister, et ne pas subir un échec de plus comme aux Glaciers Eternels. Soudain, il voit une tour gigantesque, ornée d'un magnifique oriflamme où était représenté un Scorpion. Réalité ou mirage ? Pépin ne le savait pas, mais il s'accrochait au moindre espoir qui apparaissait. Il se dirigea donc vers cette mystérieuse tour. Une fois devant la tour, le visage gercé entièrement, la gorge sèche, Pépin, à bout de force, est accueilli par un mystérieux personnage qui l'invite à rentrer. En suivant le personnage, malgré que Pépin soit à bout de force et ne puisse pas réfléchir tranquillement, il est certain de voir un blason avec un visage mesquin et une banderole à l'entrée où il était écrit: "Bienvenue à la teuf des fieffés !". Pépin, qui n'étais pas en pleine possession de ses moyens ne comprenait pas tout de suite que c'était ses propres ennemis jurés qui le sauvait... On l'invita à boire, à manger, à danser, au milieu de musique très orientale et d'un banquet géant. Après avoir un peu profité, Pépin s'endormit.
    Le lendemain, quand il se réveilla, et compris directement que ce sont ses ennemis jurés qu'il l'ont sauvé, les fieffés coquins. Il ne sait pas comment réagir... C'est à la fois une occasion en or de tous les attraper mais aussi une occasion de perdre tout son honneur vis à vis de ses sauveurs. Pépin, honorable, décide de les remercier, mais de ne pas se mêler à eux, et donc de partir au plus vite trouver le Roi de la contrée. Avant de partir, Pépin à trouvé qu'il aurait besoin de plus d'informations. Les fieffés coquins lui expliquèrent qu'ils s'étaient tous rassemblés ici pour fêter la réussite du coup d'état organisé depuis plus d'un an par les barbares. Ainsi, le chef des fieffés coquin était dorénavant le Roi de la contrée, et eux ne seraient plus considéré comme des barbares. Pépin fut terriblement choqué d'apprendre pareille nouvelle. C'est en effet le premier étranger à être au courant de l'information, mais c'est Roi nouveau, voir s'il serait prêt à retourner les soldats, qui ne sont pas au courant du changement de couronne. Le roi nouveau accepta l'entrevue, dans l'adrénaline de la réussite. Mais, à moitié bourré, ce fut très difficile pour Pépin d'expliquer la situation au Roi qui refusa après avoir eu une forte nausée en exposant des arguments à peine compréhensibles. Les gardes rapprochés du Roi le menaçait avec leurs hallebardes et Pépin décida de se retirer... 
    Un échec de plus pour notre héros. Malheureusement, la dernière contrée ou il pouvait espérer réguler le Roi était les Pics du Feu, où il était réputé de faire une chaleur insupportable et de régulièrement voir des dragons survoler le pays. Mais en réalité, le plus gros problème est que cette région se situe à l'opposée même des Sables Brûlants, et que le temps de voyage est très long entre les Sables Brûlant et les Pics du Feu. Environ 15 jours à bon pas. Nonobstant, Pépin, n'oubliant pas son devoir de sauver le Grand Empire et de réparer son erreur de mélange ne se relâche pas, et part immédiatement en direction de cette contrée lointaine et réputée dangereuse...

    Chapitre V: Le pépin carbonisé.

    Notre cher aventurier, après avoir traversé une grande partie du Grand Empire, dans la plus grande des discrétions et sans arrêt, atteignit enfin les frontières des Pics du Feu. C'est le dernier espoir pour Pépin. Il doit maintenant s'aventurer dans cette région dangereuse où seule une poignée de Seigneurs du Grand Empire ont eu la chance de s'y aventurer. Tous ont témoignés de la dangerosité de l'endroit et des légendaires dragons y vivant... Heureusement, la bravoure de Pépin est sans limite, et son patriotisme aussi. Il s'y aventure donc la tête haute. Quelques kilomètres parcourus, l'extrême chaleur se fait déjà ressentir. Cette chaleur est étouffante l'eau s'y fait rare, car la plupart des cours d'eau y sont asséchés. Heureusement, Pépin à retenu la leçon de ses erreurs lors de son aventure aux Sables Brûlants. Il a pris le soin de prendre de nombreuses gourdes avec de l'eau bien fraîche, pour qu'il puisse boire tout au long de son périple. Selon les légendes du Grand Empire, le château du Roi des Pics du Feu est présent à la pointe du Royaume. Il faudra donc à Pépin de traverser tout le pays pour atteindre le château.
    Cependant, certains détails marquèrent Pépin... Il passa non-loin de nombreux  châteaux aux bâtiments ayant le toit bleu... Pris d'une vague de curiosité, Pépin visita clandestinement un de ces mystérieux châteaux. Les gardes sur les murs avaient l'air alcoolique, les toits du donjon, grenier, caserne, hôpital militaire et d'autre étaient bleus. Aussitôt rempli d'incompréhension Pépin interrogea des habitants, des barbares, des étrangers mais personne ne savait. Ils parlaient d'une nouveauté, un nouveau matériaux trouvé qui était très rare et difficile à obtenir. Malgré ces petites curiosités, Pépin n'oublia pas son principal objectif: parler avec le Roi des Pics du Feu. En sortant du château en question pour reprendre son chemin, Pépin remarqua une roue de couleur noire, étrange...
    Après avoir repris chemin, Pépin fut témoin d'une bataille entre des loups et un dragon. C'était une bataille très impressionnante. Après 2 jours de marche en plus, Pépin atteignis enfin le fameux château du Roi des Pics du Feu. Il pris une grande inspiration et se présenta à la muraille du château. On le fit entrer et il pu s'entretenir avec le Roi des Pics du Feu. Il expliqua la situation, qu'il avait mélangé les mauvaises potions, etc...
    Soudain, la terre trembla et Pépin, pour une raison inexplicable s'envola pour une vue entière du monde. Et là, ce fut la surprise totale: il voyait les troupes du Grand Empire, en particulier d'un certain Bigced avancer vers les Glaciers Eternels, les Sables Brûlants et les Pics du Feu. C'était ces troupes qu'il avait vues sur son chemin, qui semblaient alcooliques ! Elles étaient en faites redoutables. Mais alors, Pépin, absolument choqué, se demanda par quelle puissance divine cette puissance d'armée a-t-elle pu être invoquée ! C'est alors que Pépin entendit une voix grave et sournoise dans sa tête qui disait:

    "Vois tu cette puissance Pépin ? Cette puissance, c'est celle qui va désormais prôner sur tous les royaumes confondus, cette puissance invincible, irrattrapable et inégalable pour ceux qui ne la possèdent pas... C'est la puissance de la CB ".
  • mistral vortex (FR1)mistral vortex (FR1) FR1 Messages: 226
    Let's go! Le grand empire prospérer les culture marcher à plein régime, les pépinière et carrière de pierre fonctionner à plein régime grâce au mille merveille que fessait les scientifique, les fidèle sujet du roi fessait la fil devant la tour de recherche toute la journée pour que les scientifique trouve un solution ou créer une machine pour les satisfaire le roi en était fort content surtout que cette richesse scientifique intéresser les autres royaumes ce qui eu pour effet de créer un important commerce de ressource , et engin en tout genre mais un jour le roi ordonna la construction d'avant poste à la bordure des monde ce qui eu pour effet direct de contrarié les rois qui fermèrent aussitôt leur frontière au grand empire! Un jour un matelot avait dit avoir vu des îles au milles richesse bleu azure, le roi prit vent de cette rumeur et fit venir son secrétaire Pépin! "mon cher est t-il vrai qu'il y a un monde inexploré au richesse infini?" "Majesté ce ne sont que des rumeur les scientifique du grand empire ont étudier toute les carte et la possibilité est grande de plus il pourrait y avoir un forte concentration d'aigue marine" "très bien qu'attendons nous pour les rejoindre?" " Le problème c'est les vague qui ferai apparemment la taille de montagne""dite à octavius (chef des scientifiques) de créer un bateau qui puisse y aller!" 2mois plus tard Majesté! Oui octavius j'ai les plans mais aussi une mauvaise nouvelle il faudrait des ressource d'autre royaume! Je vais organiser un repas pour nous réconcilier n'oublions pas les que le trésor en vaut la peine pépin organiser moi ce banquet! 1 semaine plus tard les invités avez était convier! Pépin avez tout organiser il avait demander au chercheur de fabriquer des feux d'artifices 🎆 Quand il passit vert les canon un rongeur le surprit et le fit bondir en arrière tout en fesant tomber une torche sur les mèche et en déréglant les canon si bien qui visait a présent vert les 3 royaume! Le public applaudit pépin alla cherché les plats pour les roi des autres royaume il les posa vert une machine qui faisait gouté ds liquide mais pépin ni fit pas gaffe et servit les plat au roi, qui tombèrent tous malade au moment de signer un traiter pour remettre en place les réseau commerciaux! Le roi barbar était rouge comme une tomate et la chaleur qu'il dégagé était égale à celle des four à charbon, La peau bronzé du roi du désert devint pal et transparente comme une comme de la soie et le roi des pic fut recouvert d'une pilosité incroyable de plus des missi dominisi avait appris au roi des 3 royaume que des fusé avait atérit dans ou près de leur château il partir vite, quelque jour plus tard un espion revient vers la taverne avec une nouvelle! Les royaume attaque! Très bien que l'on leur livre tout les responsable mort tuer octavius et les cuisinier! Monsieur. Oui pépin? C'EST ma faute mais je vais réparés ma bêtise en soignant les rois tant qu'il ne seront pas guéri je ne reviendrai pas! Fille petit so et dire que je te fesait confiance! 5 ans plus tard après avoir soigné les rois en allant cherché des blogue de glace pour refroidir le roi barbar, après avoir ventiller le roi du désert et après avoir épiler le roi des pic! Il revenu au château. Quel fut sa surprise 😲 quand le roi 👑 accueilli avec de yeux émue. Figure toi que les relation l'ont jamais était aussi bonne je ne sais pas ce que tu leur a dit mais il était très heureux de faire commerce avec moi c'est pourquoi je te nomme chef des relations entre nos royaumes! Et vous ne m'en voulez pas pour les îles? Figur toi que c'est tout,le contraire! Tu te souvient de cette jeune fille Luna cette aventurière a trouvé un chemin beaucoup moins dangereux! Plus besoin de fabriquer un bateau qui aurait put nous ruiner elle a du combatre contre un énorme crabe géant si tu veux la voir elle doit être dans la bibliothèque!
  • Fraî-zeur (FR1)Fraî-zeur (FR1) FR1 Messages: 1
    Cette guerre secoua les Royaumes tout entier, les sauvages barbares des Glaciers éternels s'en prenant aux redoutables guerriers des Pics du feu comme aux athlétiques combattants des Sables brûlants. Le Grand Empire lui, avait été ravagé par les assauts de toutes les autres armées tentant de répliquer sous les coups en vain. Les Royaumes n'étaient plus qu'un tas de ruines, quelques forteresses se dressaient encore ça et là (ls plus fortes seulement bien sur) comme la plupart avaient été désertées par la population apeurée et les seigneurs partis en guerre et ces dernières faisaient office de grande cité abritant les milliers de citoyens qui ne pouvaient pas se battre.

    Impétueux comme à leur habitude, la sauvage armée des Glaciers ne fit pas long feu, voulant affronter tous les adversaires en même temps sur tous les fronts. Voyant qu'il leur serait impossible de gagner ainsi, ils firent sonner le cor de guerre et prirent retraite, prenant soin de bruler chaque parcelle de terrain derrière eux. Après 6 mois de méfiance, de complots et de batailles entre les Royaumes, l'armée des Glaciers s'était déjà retirée au plus profond de leur pays, bravant le froid et laissant une terre inexploitable et vide de toute ressource en la brûlant derrière eux. 

    Les habiles guerriers des Sables Brûlants étaient surement les plus patients mais aussi les plus pacifiques dans cette guerre, désormais appelée Grande Guerre par tout le monde. Comme les autres, ils défendirent d'abord leur position solidement, sans céder une parcelle de terrain puis décidèrent de ne lancer que quelques rares offensives pour rappeler à leurs adversaires qu'ils étaient toujours bien présent dans le conflit. 

    Au contraire, les malins guerriers des Pics du feu, eux, lançaient de multiples petits assauts la nuit sur les forts les moins bien gardés. Ce peuple bien connu pour sa ruse et son talent à manipuler et contourner les problèmes ne tarda pas à s'imposer comme un acteur majeur de la Grande Guerre. Ils gagnèrent ainsi un bon tiers du Grand Empire et se heurtèrent continuellement au mur de défense des soldats des sables. Une faction fut même détaché pour infiltrer les guerriers du glacier lors de leur fuite précipitée.

    Le Grand Empire fut le grand perdant de la Grande Guerre dès le début du conflit. Le mal étant parti de là, il fut la cible de tous les assauts ennemis et ne put défendre ce grand territoire face aux hordes de factions adverses. Les seigneurs survivants emmenèrent la population et le reste des troupes au plus loin du danger pour organiser les représailles, terrés dans les coins les plus reculés du Grand Empire, à l'Ouest.

    La situation changea drastiquement 8 mois après le début de cette guerre lorsque les guerriers des Sables vinrent s'allier au peuple terré du Grand Empire. La Nouvelle Armée ainsi créée put tenir tête et même regagna du terrain aux Pics du Feu. De leur côté, cette alliance inattendue fut une grosse épine dans leur pied. Ils tentèrent de s'allier aux barbares du Nord en envoyant un bataillon et un drapeau blanc pour demander la paix. En représailles d'avoir tenter de les infiltrer, les Nordistes renvoyèrent un seul soldat du bataillon, bâillonné, attaché à son cheval et presque totalement dénudé avec une grande croix tracée sur son torse.

    Voulant rétablir l'équilibre du royaume, la Nouvelle Armée intégra tous les parjures des Pics qui trahissaient leur camp pour rejoindre cette coalition. Alors que la fin du conflit approchait, un évènement plus qu'inattendu se produisit. Les Pirates de la Côte Tranchante habituellement détaché de ces conflits et seulement intéressé par les pillages vinrent s'attaquer et dévaster les terres de l'Est des Sables Brûlants. Lorsqu'un messager vint apporter la malheureuse nouvelle que la moitié de leurs terres étaient occupées, les Sudistes quittèrent immédiatement le camp d'occupation et laissèrent le reste de l'armée composée de survivants du Grand Empire et les renégats des pics s'occuper de garder les parcelles gagnées.

    Les Sudistes s'occupaient des Pirates, le Grand Empire et environ un tiers des anciens guerriers convertis se battaient tant bien que mal contre les bataillons des Pics encore nombreux. Ils perdaient le terrain conquit, ils croulaient sous les assauts nocturnes. La coalition s'apprêtait à quitter le champ de bataille en vitesse lorsqu'un cor de guerre tonna dans les grandes plaines arides. Un grand chef barbare fixait le champ de bataille avec un plaisir malsain alors que ses troupes apparaissaient derrière la colline. Au deuxième son puissant du cor de guerre, une clameur s'éleva de l'armée du Nord et ils s'élancèrent sur le champ de bataille, décimant les troupes bien rangées des Pics. 

    Au lever du jour, les morts s'entassaient aux pieds des Nordistes, du Grand Empire et du reste des Pics convertis. L'armée des Sables arriva par la terre sur des grands chameaux et les drapeaux flottants des Pirates se firent voir au loin sur la mer. Les Cinqs armées conclurent que ce conflit devait se terminer, que l'équilibre devait être restaurer. Le Grand Empire fit venir le principal responsable de ce conflit, Pépin (oui il était encore en vie, miracle !) et le firent s'expliquer. Lorsque chacun comprit que tout n'était qu'une erreur, un pacte fut conclu. Un nouveau chef fut désigné pour chaque Royaume, le choix de la mesure et de la communication fut raisonnablement choisi et chacun rentra chez soi panser ses blessures et reconstruire son domaine. 

    Ce conflit fut meurtrier. Ce conflit fut long (deux années consécutives). Ce conflit ne changea que très peu la face de l'Empire. Ce conflit fut en définitive comme tous les autres qu'il a pu exister, une succession d'alliance, de guérillas, de batailles qui fut dans l'histoire qu'une simple page à tourner. 

    Le coût humain, le coût financier, les séquelles mentales et physiques sur les populations et les soldats devraient être des freins à la guerre. Vivons en paix tous ensemble.

    Votre dévoué serviteur
    Fraî-zeur <3
  • ZozyoZozyo FR1 Messages: 12
    Je me souviendrai toute ma vie de ce jour, celui qui ravaga le monde.

    Ce jour commença par la création de potions surpuissantes mais aussi par la création de potions maudites !

    Ces potions sensées être légendaires ont changées le destin du monde.

    Ces potions se trouvent cependant aujourd'hui reniées, si ce n'est certain fou qui voulant gagner tout, finnissent par perdre tout !

    Laissez moi vous présenter ces potions.

    Il y en avait à l'origine quatres.

    Tout d'abord, la potion du dieu guerrier fû créee.


    Elle permettait à celui qui la boit, de voir sa puissance en attaque être multiplié par 100.

    Le chimiste à l'origine de cette potion, comprenant la technique créa ensuite la potion du dieu protecteur ayant le même effet mais en defense.




     Fû ensuite crée la potion du Dieu écléreur, permettant d'augmenter la vitesse de celui qui la consomme par mille.


    Enfin, la dernière potion est celle de l'immensité, elle vous fait atteindre la hauteur d'un donjon, permettant à celui qui la consomme de devenir un géant capable de tout détuire.

    Ces potions légendaires testées avec succès s'avèrent toutes temporaires à l'origine.

    Seulement ...

    Le jour de leur mise en fabrication à l'échelle du monde, les plans des potions originels ont étés modifiés...

    À croire qu'un singlé s'est donné le droit de s'aventurer dans le domaine des dieux, mais aussi celui du prestigieux chimiste les ayant créees.

    Ces potions aux vertus prometteusses sont devenu la possession de tout bon seigneur qui se dois, cela marqua pourtant la fin des grand seigneurs et l'avènement des petit seigneurs. Je vous explique comment :

     Les premières potions aux vertus légendaires se sont trouvées rapidement distribuées dans les mains des puissants seigneurs, puis ensuite consommées. Seulement il y avait un hic, la potion du dieu guerrier était devenu la potion du Ramolo.


    Celle du dieu protecteur devient celle de la passoire,
     
    le premier donnait à celui qui la consomme, la force d'un porteur de flamme mais en attaque, quant-à la seconde donnait à celui qui la consomme la puissance d'un horreur mortelle mais en defense...

    La confusions raignait aux début, les petits seigneurs décidâment d'attaqueurs les puissants seigneurs qui se retrouver sans moyen de défense et d'attaque, mais leurs troupes restaient toutefois surentraîner et disposer de plus de vitesses pour reprendre les positions.

    Ce qui restait inquiétant, c'est que l'effet des potions dura encore et encore...

    Au fil des mois, les attaques des petits seigneurs sur les petits se multiplia à tel point que les grands seigneurs donna à leurs troupes la potion qui étant sensé les sauvés, les potions du dieu éclaireur, seulement encore une fois, cette potion une fois mélangée devenait la potion du lest lourd, comme son nom l'indique, chaque troupes ayant consommée la fiole, ce retrouvait aussi rapide ou lent plutôt qu'un lest lourd !



    Tout ceci diminua la puissance des grands segneurs.

    Mais il restait encore une derrnière arme à ces seigneurs, la potion de l'immensité !

    Encore une fois, surprise, ayant été mélangée avec d'autres potions, cette potion devena la potion du rikikisme, les troupes l'ayant consommés devenâment si petit qu'ils ne pouvais monter à cheval, porter des armes et des armures, ou encore piller !


    On pensais vraiment que les petits seigneurs allaient prendre le contrôle du monde.

    Mais !

    L'Homme à l'origine de tout ces problèmes fû retrouvé, et paradoxallement il fû celui qui régla ce conflit planétaire.

    L'ancien modérateur s'avêre s'être converti dans la chimie puisqu'il s'en voulait de tout les maleurs qu'il avait crée, et il passa le reste de son temps à trouver des solution à ce problème et il l'avait trouvé !

    Il s'agissait d'ajouter aux potions maudites, l'élément catalyseurs de leur effet, à savoir successivement le minerai de fer, le charbon, l'huile d'olive puis le verre. Seulement ces catalyseurs de potions avait pour effet d'estompé l'effet des potions.

    Les seigneurs sensés devenir surpuissant puis devenu impuissant regagnèrent leur terres, et les petits seigneurs rebroussairent chemain. Mais quelque chose avait changé, plus aucune potion ne sera consommée...

     Enfin jusqu'à maintenant, mais d'après mes derrnières information, Pépin le chimiste, travail à récupérer les effets originels des potions légendaires. Quoi qu'il en soit, le monde à déjà été bousculé par Pépin et continura de l'être dans le futur.
  • blockastre (FR1)blockastre (FR1) FR1 Messages: 20
    Bonjour à tous voici mon histoire 
    Pour une meilleur compréhension je vous conseille de relire mon histoire de HOLY NIGHTMARES Phase 6 car il s'agit tout simplement de sa suite.  https://community.goodgamestudios.com/empire/fr/discussion/379385/concours-forum-luna-et-le-crabe/p1?new=1

    BONNE LECTURE


    Après l'entrée en guerre des royaumes voisins le Roi Louis
    rassemblât tout les plus grands guerrier du royaumes parmi
    eux Craby ancien roi des orages.

    - Guerrier du grand empire ,commença le Roi Louis, vous avez
    rassembler ici pour une chose. Repousser les invasions des
    royaumes voisins qui nous ont déclaré la guerre après une
    expérience raté qui a causé une grande catastrophe.
    Vous allez prendre le commandement d'armée et lancer des contre
    attaque.Vous allez venir me voir séparément pour recevoir vos
    objectifs.

    Craby entre dans le salle du trône pour recevoir ses ordres du Roi.

    -Craby ou est Luna ? commença le Roi

    -Elle est rester au îles ,répondit Craby, pour aider les seigneurs présent là-bas
    contre la fédération des otoctones qui nous a aussi déclarer la
    guerre.

    -Je vois ,continua Louis, tu vas te rendre à PâtéDeCrabeCity la 
    capitale dont tu viens il me semble, pour y organiser les 
    défenses de la ville qui est frontalière avec Les Sables Brûlants

    -D'accord j'y vais de suite.

    Plusieurs jours plus tard Craby repoussât une attaque des soldats
    du désert puis il lançât une contre attaque contre le royaume des sables
    brûlants après une semaine de combat il obtint la capitulation 
    du royaume.

    Les autre commandants de l'armée du grand empire réussirent aussi à repousser
    les attaques ennemis.

    Grâce à eux le Grand Empire est sauver mais pour combien
    de temps ?

    A suivre ...

  • PépinPépin Moderator, Announcement_Rights_FR Messages: 1,086
    Bonjour, il ne vous reste plus que quelques jours avant la fin du concours, dépêchez vous!
  • ninja vert (FR1)ninja vert (FR1) FR1 Messages: 25
    Modifié (09.05.2021)

      La stupidité de Pépin eu des conséquences terribles pour les 5 royaumes qui étaient en paix malgré quelques conflits passagers. Les royaumes du Glacier éternel, des Sables brûlants, des Pics du feu conclurent une alliance entre eux et s’allièrent aux renégats qu’ils combattaient pour une trêve aussi inattendue qu’instable. Mais le royaume des Îles orageuses offrit son aide au grand roi Eric et ses sujets du Grand Empire.


      Toutes les alliances, de la plus petite à la plus grande, ont fait cause commune pour affronter le 7ème assaut du mal. Cependant la lutte n’était pas gagnée malgré l’aide de Luna car le Grand Empire luttait sur plusieurs fronts à la fois. Les fieffés coquins profitèrent de ce moment de faiblesse pour attaquer rajoutant un combat de plus aux braves seigneurs.


      En parallèle le roi Grimbert de la maison d’Ursidé avait gagné la guerre l’opposant au roi Léopold III de la maison Gerbrandt grâce à l’aide des braves chevaliers du Grand Empire, il décida de se joindre à la guerre aux côtés de ceux qui l’avaient aidé. Mais les envahisseurs du roi Charognard continuaient leur tentative d’invasion, jamais le sort du plus grand des royaumes n’eut semblé aussi incertain.


      La lutte continuait mais aucun camp ne l’emportait sur l’autre. Le roi Eric avait eu raison d’aider de nombreux rois et reines car il trouva de précieux alliés comme la reine Namia et le shogun Takemura.


      Le cours de la guerre changea lorsque l’Invincible Bigced rentra de vacances aux Royaumes Extérieurs et engagea plus d’un million de soldats dans la lutte. De plus les renégats abandonnèrent les royaumes. Les victoires pour le Grand Empire s’enchaînaient et il avançait dans chaque royaume jusqu’à assiéger les rois des royaumes. Les Sables brûlants furent les premiers à tomber suivis des Pics du feu mais le Glacier éternel résista pendant un an avant de tomber lui aussi. Les royaumes durent payer un lourd tribut de ressources basiques mais aussi de charbon, de verre et d’huile d’olive et une énorme dette pour rembourser les dégâts causés.


      Le soir de la victoire, le noble Eric paya les tavernes de tout le royaume pour organiser des festins et fournir des victuailles pour les preux chevaliers.


      Mais ce n’était pas la fin de l’histoire car une enquête fut menée pour découvrir comment les potions furent mélangées et découvrir les effets de celles-ci. Il se trouva que ce n’était pas dû à un pépin causé par Pépin mais à cause d’un espion qui avait bu une potion secrète élaborée par le chimiste et ingénieur en chef. Cette potion était cachée car elle avait un grand pouvoir, le pouvoir de rentrer dans la peau de n’importe qui et d’imiter sa voix. L’espion ne fut pas retrouvé. Ce pauvre Pépin avait subi bien des malheurs car il était rendu responsable de cette guerre destructrice, il fut réhabilité avec un petit lopin de terre, plusieurs millions de pièces et quelques milliers de rubis d’indemnités.


      En ce qui concerne les inventions, qui devaient servir à faire des explosions dévastatrices dans le camp adverse en cas de guerre, le roi Eric avait décidé qu’elles seraient retravaillées avant d’être ajoutées au Grand Empire.


      Cette guerre avait eu aussi un effet positif : les chevaliers avaient compris qu’ils pouvaient s’unir au lieu de se combattre.


      P.S. : Le PDG de Nightmare enterprise inc était sain et sauf et les deux Pépins géants furent maîtrisés, le chimiste et ingénieur en chef leur fit boire une potion qui les rendit doux comme des agneaux et ils travaillent maintenant comme nounous auprès des enfants orphelins que laissa cette guerre.




  • LouisXIV (FR1)LouisXIV (FR1) FR1 Messages: 4
    Bonjour,

    Peu de temps après l'attaque cauchemardesque de Nightmare Inc, qui coûta la vie à la plupart des travailleurs alors que les autres étaient emmenés en otages et en prises de guerre, les seigneurs, déjà occupés par les samouraïs et autres envahisseurs en tout genres, réussirent l'exploit de mettre sur pied une armée offensive respectable, de découvrir et d'appliquer un protocole défensif en cas de pépin.

    À la tête de l'armée fut nommé le général Craig dont l'histoire ne retiendra que le nom pour embellir le passé (il était laid, mais rusé et puissant).

    Avant de lancer les campagnes militaires, un grand ménage diplomatique était à faire. Accomplissant un travail titanesque en à peine douze heures, des pactes de non-agressions furent signés entre envahisseurs et propriétaires originels des lieux, et puis entre les seigneurs eux-mêmes. Plus de quarante mille arrangements diplomatiques furent ainsi conclus, et des émissaires furent même envoyés chercher la paix avec les crapules des royaumes extérieurs. Face à la menace sans précédent, même la plus acharnée des guerres prit fin.

    Des millions de soldats hydromels furent engagés, les seigneurs dépensèrent sans compter. Les roues des richesses et les casernes tournaient à toute heure de jour comme de nuit, nombreux furent les entraîneurs militaires qui finirent à la taverne. Les paysans se surpassèrent, toutes les productions furent doublées, l'hydromel coulait comme l'océan, doré et revigorant, mais les combats étaient sanglants.

    Les pépins, qui savaient désormais monter à cheval, se multipliaient à une vitesse ahurissante, et malgré quelques revers, les humains durent battre en retraite : il fallait le constater, c'était l'échec de l'offensive, et plutôt de continuer les inutiles bains de sang, les soldats furent mis à l'abri, en attendant le moment opportun.

    La diplomatie, de son côté, agissait activement, mais les pépins, après tant d'années dans les poubelles du monde, n'étaient absolument pas d'avis d'une paix, encore moins d'une reddition et le missionnaire qui la proposa fut sommairement exécuté et jeté en pâture aux loups.

    Le conflit s'enlisait et ce qui semblait être sa seule issue, la diplomatie, fut confiée entre les mains du diplomate le plus connu en France : Talleyrand. Ce dernier, bien que rebutant, avait déjà permis un cessez-le-feu des pépins, il avait donc était plus efficaces que tous les autres avant lui. Au fond de lui même, il n'avait aucun intérêt dans le conflit, mais les récompenses promises par les humains suffirent à le convaincre d'agir pour leur compte. Il haïssait donc les pépins, mais il le leur rendait bien. Entourloupe sur arnaque totale, il réussit à assassiner des pépins en se faisant passer pour un pépin fanatique. Ceci fut son meilleur acte : les pépins s'accusèrent les uns les autres, et leur force qui provenait de l'union totale entre les pépins et les noyaux des différents fruits, fut fragilisée, la cohésion de l'empire Pépin était menacée.

    La guerre civile entre pépins mutants débuta entre les pépins de pomme, et les noyaux d'avocats alliés aux noyaux d'abricots extrêmement belliqueux. Les hostilités, d'une violence inimaginable, enchaînèrent saccages, pillages et massacres sur la place publique.

    Talleyrand, qui avait référé de la situation aux humains, persuada Craig d'agir. En effet les humains rechignaient de lancer les attaques. Alors, utilisant toute sa force de persuasion, il convainquit les seigneurs, il permis les attaques décisives et en utilisant les divisions internes des pépins, les humains en vinrent à bout.

    On en tira de nombreux enseignements : en premier lieu que les humains valent plus que n'importe quel pépin et qu'ils ont la capacité de battre les pépins.

    Jamais plus d'études scientifiques sur les pépins n'eût lieu, et aucun incident de ce type ne recommença. Cela donna à tous une belle leçon de fraternité et d'égalité dans la défense de la liberté...

    Voilà, merci d'avoir lu, et bonne journée !
    LouisXIV, FR1

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréOrdered listListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier