Hommage à "NC" Newcastle1

Matt the Boss (FR1)Matt the Boss (FR1) Messages: 41FR1
21.10.2019 modifié dans Actualité des Alliances
Newcastle1, Christian, mon cher vieux copain "NC",

Tu es parti. Ton château, pour quelques heures, est encore là ; mais son donjon, à jamais, n'est plus habité.

J'ai essayé de remonter le temps ; nous avons fait connaissance, je crois, peu de temps après mes débuts dans le jeu en 2013. Tu nous avais rejoint chez Sparte, peut-être de chez nos voisins de Soleil Noir, je ne sais plus... Tout cela est flou dans ma mémoire. Ce n'est pas un hasard si ces souvenirs de nos lointains débuts m'échappent. Tu n'étais pas de ceux qui rentrent en fracassant la porte à grands coups de bélier, mais plutôt de ceux qui s'installent discrètement sur un tabouret, dans un coin de la salle des gardes, loin de la cheminée, et qui sont devenus quelques jours plus tard indispensables, sans qu'on ne s'en soit aperçu.

NC, mon copain. Je savais bien sûr que tu étais malade, il y a six ans, déjà. Je ne sais toujours pas, en écrivant cette lettre, contre quel ennemi mortel tu t'es battu si longtemps : jamais nous n'en avons parlé, parce que j'avais vite compris que, justement, tu étais venu jouer, avec nous tous, pour y échapper quelques heures chaque jour. D'ailleurs, la MAP d'Empire n'est-elle pas pour beaucoup le refuge de ceux qui luttent contre leurs ennemis intérieurs, et qui viennent y chercher de belles soirées au coin du feu dans les tavernes d'une alliance... Mais aussi l'inspiration des combats, avec ses victoires et ses défaites qui nous galvanisent ou nous meurtrissent, dans un gameplay infini qui ne nous offre, comme seule certitude de savoir, qu'avec ou sans rubis, tôt ou tard, notre glorieux château virtuel ne sera plus un jour que ruine abandonnée ?

Je connais si peu, finalement, l'autre face de ton parcours de joueur, celle du glorieux Seigneur, de l'habile diplomate, dans de grandes alliances, au premier rang desquelles aura compté bien sûr ton long passage au sein d'Angor Nocturnus. Ce que moi je connais plutôt, ce sont ces moments privilégiés, partagés dans feu notre petit Clan Zut, cette alliance que tu appelais "ta maison", dans laquelle tu finissais toujours par revenir après être aller guerroyer un temps dans des contrées plus agitées que la nôtre, et rencontrer ici ou là d'autres belles âmes que tu aimais à découvrir... Tu n'en revenais pas en enfant prodigue, mais avec l'un de ces petits messages plein de respect et d'humilité : "accepteriez-vous de me recevoir quelques temps ?". Je souriais, te rappelais que tu étais chez toi, et nous passions à nouveau de bons moments. Quand tu n'étais pas là, tu nous manquais, d'autant que nous n'avions que peu de nouvelles ; non pas que nous n'ayions plus de contacts, mais parce que tu étais de ceux qui préfèrent demander des nouvelles qu'en donner. Pas un nouvel an sans recevoir tes voeux... Jamais de longues périodes sans recevoir quelques tuyaux. Je me rappelle de l'époque lointaine de la chasse aux VR, où tu prenais le temps à chaque apparition nouvelle, avant de lancer ta propre meute de chiens fous depuis une autre alliance, d'un court message cabalistique tel que "Pic 286:1011". Pas un grenier non plus qui ne déborde sans t'entendre sur le chat : "qui veut du verre ?". Penser aux copains, toujours, toujours. Parfois j'aimais à te répondre "Pas du verre, un verre !". C'était alors l'heure de la taverne.

Les tavernes... Nous y avons passé tant de soirées ensemble. Chacun derrière son clavier, mais ensemble. Ces soirées où justement, nos claviers empruntent l'âme de ceux qui les tapotent pour en laisser partager quelques miettes. Et chaque fois, au fil des années, ces miettes étaient si belles, celles d'une belle âme... Nous buvions, pour oublier tous nos emmerdements : nous buvions du Posotov, la boisson nationale  de notre petit clan à la campagne. Nous buvions aussi tes paroles, tes jeux de mots en salves, salvateurs des maux de nos vrais "je" : parce que, bien sur, nous te répondions, et que de nos joutes verbales dans lesquelles nul mantelet n'aurait su nous protéger de nos piques, sortait chaque fois le butin le plus précieux qui soit, ce butin que l'on ne pillait point, car c'est lui qui nous pliait : le rire. MDR ! Combien de fois sommes-nous "Morts De Rire" ensemble, NC, mon copain ? Ce n'est pas lui, hélas, qui t'as emporté pour de bon. Et ce n'est plus le Posotov, mais les larmes de tes proches, qui aujourd'hui coulent à flots. Pour toi, qui pour ta part, même battu par les flots, ne coulait jamais : Fluctuat Nec Mergitur ! Je fut presque surpris d'apprendre un jour que tu étais lyonnais, tant ta devise semblait être si parisienne...

Car, ancien militaire au sein de la gendarmerie, tu fus aussi dans Empire un talentueux soldat. De ceux que je n'ai jamais vu s'éloigner un instant de leurs codes d'honneurs et de leurs valeurs. Dans l'Empire que tu aimais, quoiqu'il arrive, un allié toujours se soutenait, un adversaire toujours se respectait, une attaque toujours se rendait. Toujours ! Fidélité, loyauté, entraide : des valeurs que l'âpreté de nos virtuels combats n'entamait jamais. Toi et moi avions, parmi les premiers, conçu ces baillis ignifugés qui rendaient nos châteaux invincibles aux flammes et au pillage, à défaut d'assurer la victoire. Loin d'être, comme on l'appelle aujourd'hui, un "bailli crevard", tu y voyais surtout, toi dont le sommeil incertain faisait souvent le guetteur et protecteur de nos nuits, le moyen de mettre tes armées au service de ceux parmi les moins puissants de tes alliés tout en concédant la défaite de ton propre donjon. Pas une guerre vécue avec toi qui n'eut débuté par ce MP presque traditionnel : "SVP pas de soutien en cas d'attaque", toi qui de ton côté, jamais, n'a laissé une corne bleue sonner sans lancer au plein galop tous les chevaux de ton écurie. Toi qui avais à coeur, aussi, de transmettre aux plus jeunes, en âge réel ou âge de jeu, avec modestie, simplicité, sans jamais démonter ou démontrer... Dans l'unique et belle idée d'aider, tu nous partageais tes clefs du jeu, de la vie, de tout, sauf bien sûr celles de ton château que tu aura, par l'un des principes que nous avons aussi partagé, toujours jalousement gardé. Cela m'aura permis, une nuit de guerre où je t'ai réveillé, de t'entendre un court instant au bout du téléphone. Je t'ai juste dit "Corne rouge.". Tu m'as juste répondu "Merci !". C'était il y a plusieurs années, mais je me souviens encore de ta voix. À ton image, notre dernier échange restera aussi un remerciement : celui que tu m'avais adressé pour une citation de Victor Hugo que j'avais partagé en description d'alliance. Alors c'est le grand Hugo, de nouveau, que je veux entendre ce soir proclamé par le Hérault de notre royaume...

"La beauté de la mort, c'est la présence. Présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes. L'être pleuré est disparu, non parti. Nous n'apercevons plus son doux visage ; nous nous sentons sous ses ailes. Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents."

Tu ne me remerciera pas pour ces mots là ; c'est donc à mon tour de te remercier. Alors, dans ton nouveau royaume, je t'adresse ce petit message pas si privé, dans une bouteille de Posotov, forcément pleine, jetée dans l'océan près de ta "newcastile", ce dernier bon mot qui n'est plus un jeu : Merci.

Merci, NC, mon copain.

Matt the Boss
Matt the Boss @ fr 1
Post edited by Matt the Boss (FR1) on

Réponses

  • domi90 (FR1)domi90 (FR1) Messages: 7
    bonjour 
    juste 1 mot respect a l hommage rendu 
    Domi 90
    domi90 @ fr 1
  • ....maufé.... (FR1)....maufé.... (FR1) Messages: 193FR1

    Très bel hommage ..

  • Olivier167 (FR1)Olivier167 (FR1) Messages: 30FR1
    Bonjour,

    Magnifique hommage rendu par Matt the Boss !
    Je ne connaissais pas le défunt mais l'émotion m'envahit à la lecture de ce superbe texte...
    Mes condoléances à la famille et aux ami(e)s de Christian (Newcastle1).

    Olivier167

  • fortané (FR1)fortané (FR1) Messages: 710FR1
    Bonjour,
    Bravo pour ce sublime hommage rendu.
    Toutes mes condoléances à sa famille,ses amis et son alliance.

    Amicalement,
    Lilian

    Merci à @julliiaa (FR1) pour cette splendide signature :)
  • fredlanimal6 (FR1)fredlanimal6 (FR1) Messages: 125FR1

    Bel hommage.

    Condoléances à sa famille et ami(e)s.

  • E CALER (FR1)E CALER (FR1) Messages: 2FR1
    Bonjour Matt The Boss
    Bravo pour cet hommage à ton ami.

    Ce forum est souvent un déversoir à haine.
    Heureusement que certains comme toi sont là pour remonter le niveau.

    Bonne continuation
    E CALER @ fr 1
  • iElstarx (FR1)iElstarx (FR1) Messages: 134FR1
    Un hommage tout simplement magnifique.
    Condoléances a ses ami(e)s et a sa famille.
    iElstarx @ fr 1
  • MordrokMordrok Messages: 47FR1
    Très bel hommage.
    Condoléances a sa famille.

  • comme quoi l'amitié virtuelle, n'est pas un vain mot
    condoléances a tous ses proches, et a ses amis virtuels
  • dkpan (FR1)dkpan (FR1) Messages: 2FR1
    Chapeau bas et condoléances à ses proches
    Le travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une médecine du travail. .Coluche
  • loui4 (FR1)loui4 (FR1) Messages: 19FR1
    trés bel hommage...

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréOrdered listListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier