Accueil French Le coin des artistes

Nous cherchons des modérateurs !


ModérateurNous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents pour compléter notre équipe. C'est peut-être vous ! Si vous pensez pouvoir nous aider à organiser et informer la communauté tout en la divertissant, n'hésitez pas à postuler. Nous cherchons des personnes pour nous aider sur le forum, en coulisse au niveau des annonces, sur Discord, ainsi que sur nos autres réseaux sociaux.


Si cela vous intéresse, rendez-vous à cette adresse

[Histoire] L'avènement du soleil noir

Prélude 


Histoire du Saint royaume 

Les premiers écrits remontent au temps des persiques un peuple issu du sud,  maîtres des terres désertiques ils se sont perfectionnés dans l’art de l'écriture, des mathématiques, de la science ainsi que celle des arts. Bâtissant ainsi un véritable empire sur la base du progrès et de la connaissance sous le pouvoir de trois grands rois, l’un était un fils de marchand sous le nom d’Arbastar, Xerses fils de dessinateur fou et toujours optimiste et le troisième Zakartal fils victime de la pauvreté mais qui savait donner aux plus démunies. 


En l'an 496, vingt ans après le début des écrits, une période de trouble bouleverse définitivement la stabilité de l'empire sous la direction d'un groupuscule révolutionnaire qui pensait que la vision utopique des grands rois conduirait leurs peuples vers un asservissement voire même un génocide. De la folie pure à l'œil de beaucoup considéré comme une menace pour la paix, banni des terres désertiques ainsi commence une longue période de voyage au-delà des limites dans les terres inconnues qui annonçaient le début de la création du Saint Empire.


Le peuple des élus à voyage pas moins de cinq ans à travers les nouvelles contrées découvertes sur découverte, une faune et flore inconnue aux couleurs fleuries dont le paysage ferait rêver chaque homme, un peuple d'une peau blanche pure vivaient en harmonie mais avec une part d'expansion. Warmes et le reste des élus partagaient leur connaissance, langue, littérature et la technologie difficilement au début due à la méfiance de ses étrangers petits à petit au fil des années ils réussissaient à rendre de simples êtres dépourvue de bons sens en une civilisation sur les mêmes bases que celle du sud avec la particularité d'avoir connaissance de leurs existences.


Une guerre éclate pour le contrôle absolu du territoire entre le royaume persique et celui du Saint Empire débutant par une violente invasion de quatre légions ne comptant pas moins chacune d'elle plus de cent mille hommes détruisant toute résistance au début du conflit. Les trois grands rois tombaient rapidement dans un profond désespoir, leur peuple pacifique ne voulait nullement tomber dans la barbarie optant pour des multiples négociations sans résultat.


Au vue de la situation le plus vieux d'entre eux Xerses décidait de construire une arche pour son peuple, une structure à la pointe de la technologie par les plus grands savants de l'empire elle avait pour utilité d'envoyer un certain nombre d'humains  dans un monde idyllique. Seulement quelque millier entreprenaient le voyage à travers ce monde une disparition deux jours avant la chute de la capitale.


La capitale après cet événement était considéré comme une ville ouverte quelque escarmouche continuait malgré tout, mais rapidement balayer. De la grande bibliothèque au palais majestueux tout y passaient, plus aucune ne trace des rois ainsi que la structure. 


530, le Saint Empire occupe une majeure partie du continent sous la gouvernance du Chancelier Warren Von Olbricht premier du nom, une fraction de l'ancien royaume persique est sous la tutelle des élus qui commençaient une reconstruction du pays après la guerre et cherchaient à comprendre la disparition des trois rois, une paix s'installe enfin, mais éphémères.



En effet un scientifique au nom de Zarfa ancien membre de la cour de Xerses a révélé des informations cruciales sur cette nouvelle technologie que les rois ont utilisé pour s'enfuir de notre monde. Entre les mains du peuple des élus décidaient de faire pressions sur le saint empire pour leur rendre les quatre régions perdu sous l'occupation. Surpris le chancelier envoyait deux espions pour avoir le fin mot de l'histoire de plus il mit en place une forte ligne de défense entre les deux frontières en plus de sa puissante flotte. Les résultats sont sans équivoque ils avaient bien en leur possession une  puissante source d'énergie. 


Pris par le temps le chancelier mourait deux mois après et remplacer par son fils Reinhardt Von Olbicht en l'an 545, un homme issu de la noblesse dépourvue de respect envers les habitants du sud, les considérant comme des êtres bien trop dangereux pour la paix et comme philosophie d'un empire unique sur le continent. Des idéaux complètement contraires à ses ancêtres, mais aux yeux du peuple comme une vérité absolue. Quelques rumeurs parlaient d'un complot contre son père pour le faire tomber toujours démentie par Reinhardt .

Les troupes à la frontière de plus en plus nombreuse à la bannière du phénix noir représentant les ombres d'une guerre proche. La confédération crée pour maintenir une justice et une paix au sud s'organisait pour trouver une solution ou faire face contre la menace. 

Dix ans depuis le début du conflit entre le Saint Empire et la confédération du royaume du sud à nouveau au proie aux flammes de la guerre, mais cette fois-ci sans chance de s'enfuir, les hautes sphères tentaient en vain de créer une nouvelle structure les documents ont disparu avec leur créateur, mais un livre écrit de la main de Zakartal parlait de l'événement du soleil noir et d'un retour pour empêcher la fin des temps. 

Pour plus de détaille, le rêve idyllique comme chaque humain l'aperçoit dans son sommeil existerait à travers un plan parallèle au monde tel que l'on connaît, mais la création des rois bouleverse non seulement l'ordre naturel, mais aussi la stabilité entre les deux plans, un événement particulier arrivera au cours des prochaines années causées par l'homme une nouvelle fois sous le nom de l'avènement du soleil noir. 

Le sud tombait dans une occupation totale, mais beaucoup se posent la question, comme la mystérieuse disparition des hautes sphères de la confédération ou alors la raison de la décision du chancelier d'envoyer des contingents ainsi que des scientifiques au fin fond du désert, il y a aussi la désertion par la force de la capitale transformer en forteresse militaire. De nombreuses questions, mais aucune véritable réponse. 

Une résistance a était organiser dans le but de défaire un jour le chancelier par le biais du retour providentiel des rois, mais aussi d'empêcher l'avènement du soleil noir auquel Reinhardt pourrait bien avoir un rôle décisif à jouer.


Le glorieux Saint Empire sous la gouvernance du Chancelier Reinhardt Von Olbicht régnant en maître sans partage . Il cherche à présent la structure rêveuse qu’il l’obnubile sans savoir qui courent tous à leur perte. Malgré tout, l’arrivée par pur hasard de deux étrangers du grand empire va faire basculer la situation révélant des mensonges au grand jour ainsi que de noirs dessins.


Chapitre 1 

La sainte terre 


Dans le port d'un seigneur local deux pêcheurs amis depuis l'enfance ont décidés de partir pêcher pour apporter leurs aides pour le conflit.

« Enfin ! Le navire est prêt, tu as préparé l'équipement William ? »

Un homme d'une vingtaine d'années se montra hors de la cabine et salua enthousiaste son interlocuteur.

« Oui enfin depuis deux longs mois, même si le temps ne plaît guère tu es sûr de vouloir partir aujourd'hui Cedric ? »

« Ne t'inquiètes pas on s'éloigne pas des côtes, bon on devrait y aller avant que la nuit tombe»

Il reprit avec un ton moqueur

 « Sinon les monstres abyssaux aurons un repas hahaha »

« Ferme là ! bon on y va. » Dit-il sur les nerfs dûs à la bêtise de son ami.

Sans attendre, les deux compères partirent pousser par le vent, après une heure de belle prise le temps s'était totalement calmé et une nuit étoilée vient illuminer la vision des deux hommes.



« Alors, pas de quoi en faire un plat ? On pourrait même continuer vers l'inconnu ! »Dit Cédric qui a une idée bien précis en tête.

 « On a une belle prise celte, mais pas la peine de croire qu'avancer au-delà de nos frontières arrangera la situation. » Dis William essayant de le raisonner. 

Cedric sort un livre de son sac et lui montre

« Je l'ai trouvé dans une épave qui a fait surface y a deux mois, elle fait référence à une terre sainte qui au-delà des océans. » Dit-il avec un grand sourire.

 Déstabilisé par son annonce la surprise passa à la colère

 « Tu m'as menti. La découverte d'un livre de conte dit forcément la vérité ?! Bon sang Cédric encore avec des histoires à dormir debout, au final pour repartir bredouille, il n'y a rien mise à part le grand empire dans ce monde. »

« Tu n'as pas envie de connaître l'inconnu, continuer ta p'tite vie au village jusqu'à ta mort ? Pourquoi le livre a un symbole qui ne fait pas référence à aucune génération ? »

Dans la dispute les deux hommes ne remarquent pas la brume épaisse qui dévore petit à petit le décor ainsi que les silhouettes d'une taille titanesque s'approchant du bateau.

« On rentre, pas besoin de continuer la discussion on verra cela plus tard, en plus on voit les côtes. » Dis William pointant le doigt face à la terre ferme. »

« Bizarre, j'ai juré que nous étions du côté opposé.» pensa Cedric.

 Il accoste difficilement dû au terrain rocheux, l'environnement des alentours reste une simple forêt assez épaisse à base de chêne qui s'étend à perd de vue néanmoins un chemin façonné par les hommes donnent un espoir à nos malheureux. La route semble sans fin jusqu'à apercevoir un panneau indiquant des villes pratiquement inconnues de celle qu'ils ont côtoyée toute leur vie.

« Hermal, Karfon … Cédric, tu sais où nous sommes là ? »

Il se tourne et ne voit plus son ami inquiet il l'appel.

« Cédric ! Bon sang... »

 « Je suis là ! J'ai trouvé un village à quelques lieues d'ici, nous avons de quoi payé une nuit à la taverne et demain on cherche à rejoindre notre chez nous d'accord ? »

Green forest 1 of 3 by Sketchbookuniverse

« Évite de t'éloigner de moi comme ça, j'ai un mauvais pressentiment, on n'y va. »

Ils rejoignent le village en question, beaucoup de soldats en patrouille dans les environs certains brandissent des pancartes avec des indications. Un des militaires s'avance vers nos deux compères.

« Gloire au Chancelier ! Monsieur vous n'avez pas vu des individus sortir d'un bateau par hasard ? » Dit le soldat.

« Euh. Non ! Nous sommes nouveaux dans la région, mais si on trouve quelque chose. »

« Gloire au Chancelier ! » Dis Cédric.

Le soldat salut puis part

« Cédric, tu m'expliques ça ? » Chuchote William.

« On est plus au grand empire, d'après les militaires l'empereur ici c'est ce fameux chancelier, donc le mieux pour l'instant est de dire la même chose qu'eux. »

Malgré la situation William lui donne raison, ils ne sont pas au grand empire pour des raisons qu'il ignore encore ils sont arrivés d'une manière ou d'une autre. Mais une chose est sur c'est la découverte du bateau risque bien de remonter jusqu'à eux.

Dans la taverne comme d'habitude Cédric cherche les bienfaits d'une charmante dame et William tombe dans le sommeil.

Une étrange vision proche de réalité lui apparaît à ses yeux, une oasis splendide au milieu d'une montagne sans fin au milieu se trouve un temple, William tente de s'approcher, mais reste stupéfait par la beauté de l'environnement.


Des êtres humains à la peau métissée y vivent, mais au moment du contact avec celui-ci le paysage devient tout un coup noir de cendre, la terre tremble et des hordes de soldats sous une bannière déferlent sur les terres sous un soleil noir.

« HA ! » Hurla William.

Sanglotant dans son lit, William tétanisé par la peur de cet vision apocalyptique.

« Si réelle, mais si loin… »

La porte s'ouvrit et apparaît une jeune femme timide.

« Je...Je suis désolé… Mais votre ami a été arrêté par la garde pour violence dans la taverne... »

« Mon dieu, mais quel poltron celui-là… je vous remercie ! »

Il prit les affaires de son ami puis parties en direction du poste de garde.

À l'extérieur stationnent deux soldats à la même bannière que dans ses rêves.

« Que voulez-vous civil ? »

« Je me présente William et je connais Cédric l'individu que vous avez arrêté dans un bar. » Dit William insouciant.

« Oh ! Alors, vous allez devoir répondre des crimes de vos amis vous aussi. »

« Des crimes ?! »

« La prohibition ainsi que l'abus d'alcool au couvre-feu est un délit de deux mois de cachot, si vous le connaissez suivez-moi. »


William abasourdit par la nouvelle suit le soldat sans discuter vers la cellule découvrant son ami dans un mauvais état non seulement il avait pris à nouveau du vin, mais se bat sans aucune raison à l'extérieur.

« Je n'ai pas d'argent… »

Pas besoin d'argent au vu de la situation vous allez être conduit à la ville du patriarche... »

Il reprit d'un ton froid

« Les espions du grand empire n'ont rien à faire sur la sainte terre , vous allez juger puis exécuter. »

Le temps s'arrête net, le monde de William s'écroule, non seulement ils savaient pour le bateau, mais aussi pour le grand empire.

Fuir pour ainsi mourir dans la lâcheté ou alors accepter un sort qu'il n'a pas mérité.

Leurs arrivées sur cette nouvelle terre, l'apparition d'un rêve si réel et maintenant ça.

« Je vous en supplie ! Nous ne sommes pas des espions seulement des égarés… »

« Silence chien ! Tu seras jugé par les hauts patriarches ainsi que le chancelier en personne, soit heureux de mourir en présence de leurs saintetés. »

Le garde frappa violemment l'homme puis l'enchaîne dans la même cellule.

« Une explosion puis une deuxième accompagné de voix, William se réveille de son sommeil et entend une parole »

« Court ! »

Bonjour ! 
Alors j'ai décidé de poster une histoire au vue du manque cruelle de vie par là ... Voilà le chapitre 1 de l’épopée de deux malchanceux dans un univers crée de toute pièces quelque référence au saint empire germanique mais aussi à  l'empire perse deux empires que j’affectionne beaucoup  , des zones ombres dans le lore  pour gardé une part de mystère au fil de l'aventure . 
L'histoire aura donc une vingtaine de chapitres peut être plus si je ne bide pas avant x) 
Celui-ci est un peu court mais le prochain beaucoup plus long !

Le grand empire joue un rôle mais bien plus tard ! 

Pardon mille fois pour les quelques fautes, je suis pas un maître dans la langue de molière .
N'hésité pas à me répondre via des critiques constructives ou un pouce vers le haut aussi hein ! 
pgmdu80 @ fr 1

Réponses

  • Geoffrey Eghfeithrean (FR1)Geoffrey Eghfeithrean (FR1) FR1 Messages: 31
    Modifié (11.10.2019)

    Chapitre 2 :Un sombre avenir



    Un homme court à ne plus savoir qu'il bouscule en direction du palais dans la ville de Wolfar capitale du Saint Empire. En effet, le message ramène une nouvelle inquiétante, la garde ne prend même pas la peine de le stopper.

    « Saint chancelier, j'ai une nouvelle  ! » Hurla-t-il en posture de respect.

    L'homme sur le trône reste calme et vérifie l'individuel qui a pénétré dans ce lieu, après quelques secondes il se lève d'une taille importante accompagnée d'une armure unique et d'un corps taillé par la guerre et l'âge.


    « Espère le ciel que ce soit important, Manfred. »

    « Oui messire ! Un bateau du grand empire ces échoués hier soir, mais aucune trace de vie. » dit-il toujours à genou.

    « Es-tu le seul au courant de la situation  ? Le bateau doit être détruit le plus vite possible si ce n'est pas déjà fait. »

    « Le bateau n'est plus un problème détruit par les flammes hier soir même, pour les témoins mises à par moi et la garde du village de Harmon personne d'autre. »

    La porte s'ouvre pour laisser apparaître un homme d'une cinquantaine d'années avec plusieurs officiers de hauts rangs.

    « Gloire à l'empire saint chancelier  !  » Saluèrent les hommes à l'unisson.

    « Gloire à l'empire, vous avez des nouvelles, j'imagine  ?  »

    « En effet, que de mauvaises hélas, nous savons qu'ils sont deux les premiers se nomme Cédric et le deuxième William. Capturer dans la ville de Harmon un convoi devait avec des prisonniers de la résistance, être conduit à la capitale. »Le vieil homme arrête un instant. 

    Puis a repris

    « Chancelier pardonnez-nous notre erreur les résistants ont prit d'assaut le convois pour ensuite prendre la totalité des prisonniers. »

    « L'erreur est humaine non  ? Patriarche Wilfred ainsi que vos officiers ont une grande importance pour la région de dumnir non seulement pour la stabilité, mais aussi pour la répression. Quelque terroriste de pacotille ne vont surement pas mettre en péril votre poste n'est pas  ?  »

    « N.. Non saint chancelier… »

    « Vous me trouvez les deux idiots du grand empire et vite, je ne serais pas là pendant quelques mois j'ai de grands projets dans le sud. »

    « Bien  !  »

    Tout le monde part de la grande salle laissant seul le chancelier dans ses pensées.

    « Grand empire vous n’empêcherez pas le rêve de revenir, mon peuple en a trop besoin. »


    La forêt aux mille visages au Nord Harmon une merveille remplie de mystère créant un véritable culte autour d'elle. Une dizaine d'individus marchent à travers des chemins que le temps à lui-même a oubliés, les derniers du rang s'impatientent.

    « Euh  ! Je souhaite savoir où allons-nous. » Dis Cédric fatigué.

    « Cédric arrête ils nous ont sauvés alors patiente un peu bon sang  !  »Dit William expiré par la patience légendaire de son ami

    La colonelle s'arrête un instant puis une personne marche vers les deux pécheurs.

    « Bon  ! je sais que vous avez des questions et alors nous aussi, je vous demande simplement d'attendre. La nature nous protège de la menace du chancelier ... »

    Sans dire un mot de plus ils continuent leurs chemins vers un lieu inconnu. Quelques heures plus tard, un village montre le bout de son nez à travers les buissons.

    « Bienvenue au village de Imbach  ! Bon les cinq premiers vous allez à la grande maison, quant à vous deux étrangers dans le temple. »

    Ils s'exécutent sans dire un mot. 

    L'intérieur de celui-ci est recouvert de fresques qui datent d'un autre âge. Une jeune femme ainsi qu'un homme du même âge est environ une trentaine d'années commence la discussion.

    « Bonsoir, je suis conscient de votre situation critique, mais la situation de l'empire ainsi que l'avenir de l'humanité n'est pas mieux, la folie du chancelier ainsi qu'un peuple lobotomisé représente une grande menace » dite elle

    « Nous sommes issues du peuple des persiques, une nation antique du sud asservie par ce Saint Empire. Mais nos rois ainsi qu'une poignée d'habitant avait construit une structure capable de les amener dans un monde idyllique. » Dit-il.

    « Stoppe  ! Je suis désolé, mais nous n'avons rien à avoir avec vos guerres ou autres choses simplement des pécheurs égarés, le grand empire nous manque tant... »Dis William désespéré. »

    « Marre de vos histoires de chancelier ou de guerre ! Vous n'avez qu'a demandé de l'aide au grand empire et voilà plus de fous  ! » Hurle Cédric.

    Les deux villageois ne disent rien et laissent la place à celle qui les a amenés ici une certaine Zella.

    « Encore vous deux  ? Je sais tout ça peut paraître digne de vieilles légendes que vos grands-mères racontent pour vous faire peur  ! Mais la réalité est toujours bien plus sombre à l'heure d'aujourd'hui une menace créée par erreur des rois risque bien de tous nous détruire  ! Même le grand empire... »

    « Quoi ?! Mais alors chancelier en quoi représente-t-il une menace  ?  » Dis William ».

    « Il y a deux ans le Saint Empire a envoyé de nombreuses expéditions au Sud dans le but d'obtenir des informations sur une possible trace des élus ou même des rois, un jour un patriarche en charge d'imposer la religion à des villageois a découvert dans un temple en ruine une grotte de la taille d'une ville. Depuis plus de nouvelles de cette partie du royaume enfin pour nous. »

    « Il y a eu quelque fuite en effet, mais rapidement balayée par le gouvernement, aujourd'hui nous vivons avec une idée bien en tête faire tomber le chancelier ainsi que les patriarches et faire revenir les rois. » Fini le vieil homme

    « Mais pourquoi ne pas avoir essayé d'alerter le grand empire ! » S'indigne William.

    « On arrive au plus gros problème, depuis les expéditions au Sud la nature semble en total désordre la faune attaque les marchands ou les voyageuses la nuit surtout, l'armée est bien plus présente dans les villages et je ne parle même pas de la capitale ou de grandes villes, la faute au rêve. »

    « Le rêve quelque chose d'unique un moyen pour nous humain de voir des paysages ainsi que des mondes merveilleux ou inquiétant seulement grâce à notre esprit, mais la création de la structure idyllique à permit de détruire cette frontière et nous donne simple mortelle de contempler des univers inconnus réussit seulement par les rois. Mais tout découvert à un prix terrible à payer. »

    « Bon, je pense, c'est le moment de vous le dire ! Nous sommes les élus de la providence venue combattre les ténèbres ! » Déclare Cédric.

    William met les deux mains sur son visage rouge de honte, malgré tout Cédric continue son cirque.

    « Pour cela je demande à vous autochtones de nous remettre un navire pour naviguer vers le grand empire ainsi apporté la nouvelle ! Une légion libératrice mettra fin le règne du chancelier ».

    « Cédric, ferme là . » Chuchota William.

    « Ne t'inquiète pas Willy  ! On prend un navire et hop  ! Adieu les cinglés ! . » chuchota Cédric.

    Une voix met fin à la discussion bruyante des deux.

    Je comprends votre envie de partir... néanmoins je vous conseille de rester dormir ici comme ont dit la nuit porte conseille.

    « Très bien  ! Nous restons simplement pour vous protéger des ténèbres ».

    « Cédric, tu es ridicule… »

    La nuit tombe sur le village les rues sont vides mis à part des gardes qui tournent dans les environs. Cedric et William se sont installés dans la maison de Zella.

    Une voix inconnue chuchote à l'oreille de William

    « Des menteurs qui cherchent à dire des vérités »

    « Tout le monde à sa part de noirceur. »

    Des visions apparaissent

    Un soleil noir,

    Une ville à feu et à sang,

    Des centaines de soldats à genou devant une structure,

    La voix qui parle,

    « Un cycle ne peut être point défaire même par l’homme . »

    « Ouvre les yeux ou sombrer dans la folie »

    La lumière du jour vient réveiller William de son troublant sommeille, tout le monde semble debout sauf une jeune femme bien déterminée à savoir le pourquoi du comment.

    « Bon… tu n'es pas une mauvaise personne, mais tu dois nous dire la vérité !  »

    « J'ai eu des visions depuis que je suis dans ce Nouveau Monde, mais uniquement quand je dors elles me montrent la plupart du temps la même chose, un soleil noir, des ruines …. »

    « Zella ! Zella  !  »

    « Quoi ? ! »

    Un garde arrive en catastrophe dans la pièce.

    « Des centaines de soldats du chancelier ont trouvé un chemin vers le village, ils sont très proches. »

    En effet le patriarche Wilfred en bonne compagnie a pénétrer par la force dans la forêt écrasant toute résistance sur leur passage néanmoins ils sont sur un sol sacré qui leur réserve des surprises. En effet la nature à reçu un chamboulement elle aussi à l'instar des êtres humains elle perçoit le rêve comme un moyen de communiquer voir même d'évoluer au point qu'un groupe d'humains à fonder un culte autour de cela sous le nom des racines.

    Malheureusement, il y a quelques mois l'armée a déjà lancer un raid contre le nord du royaume pour d'après le chancelier anéantir des groupuscules terroristes ni plus ni moins, les pertes dans le culte ont été terrible les quelques survivants ont fait un pacte avec la nature le jour où l'armée du chancelier reviendrait elle soutiendrait la résistance dans leur lutte contre la menace de diverses manières.

    L'avancée de Wilfred se heurta à une violente défense à travers les bois sans cesse harcelée par toute forme de vie autour de l'armée. Les habitants réalistes de la défaite imminente évacuent le village avec l'aide du culte. La seule route accessible reste le sentier des égarés comme le nom l'indique tout individu qui partent sur cette route tombe rapidement perdue jusqu'à la fin des histoires bien réelles puisque l'armée n'a pas pu se résoudre à prendre le sentier. Mais avec l'aide du culte la résistance va prendre le risque dans les cas mêmes une route maudite est mieux que tomber entre les mains du chancelier ou d'un patriarche.

    Les troupes de Wilfred réussissent finalement à atteindre le village complètement vide.

    « Pauvre fou ! Vous avez fui vers le sentier alors je viendrais vous cueillir quand la folie sera emparée de vos esprits » s'exclama Wilfred.

    « Messire  ! Nous avons trouvé un livre sous un lit au sujet de notre Saint Empire. » Alerta le soldat.

    Mhh  ? Je commence à comprendre la situation… Bien brûlé le village qu'il ne reste rien, on rentre à la capitale. »


    De simples rumeurs aux légendes effrayantes, le sentier reste un des seuls endroits sur la sainte terre que l'homme dans son vivant n'ose y pénétrer. Malheureusement la résistance dans son périple va devoir traverser un lieu que même le temps a oublié. Construit part les premiers peuples à des âges immémoriaux par le biais de pratiques inconnus elle avait pour but de conduire des marchands en grande partie, mais depuis le premier choc de la disparition des rois plus personne ne l'utilise. Zalla connaît l'existence d'un village à l'intérieur de la grande forêt dont le seul moyen d'accès est par le fameux sentier.

    En effet, un peuple existe à l'écart du temps et de la réalité, une secte de fanatiques apocalyptiques pour la propagande du chancelier, mais des individus qui savent interagir avec le rêve pour la résistance et le culte. La longueur de la route est anormalement longue ni le vent, ni la faune émettent un son, une route calme et sombre vers un monde à la fois inquiétant et fascinant.

    « Il y a vraiment de la vie ici ? interrogea William »

    « À une époque oui, mais à présent il ne reste que les ruines d’un âge oublié encore vivant. » Dis Zalla 

    « Encore vivant ? »Déglutie Cedric

    « Y’a pas notre héros qui doit combattre les morts ou les ténèbres ?  »s’amuse Frédéric le collègue de Zalla. 

    « Arrête avec ça Frederic… » s’agace-t-elle 

    « William ? » demande Cédric ignorant les blagues de Frédéric 

    « Quoi ? » s’impatiente William 

    Tu ne te fâches pas hein ? Chuchote tout un coup Cédric. 

    « Bon sang! qu’est-ce que tu as encore fait… » Désespère William. 

    « J’ai perdu mon livre sur le Saint Empire et à l’intérieur des cartes maritimes... »

    « Du grand empire ? » chuchote William qui pense au pire  

    « Oui… mais je pensais vraiment qu’on allait revenir rapidement là-bas. »

    « QUOI ?! » Hurla William. 

    Le groupe alerter s’arrête net en même temps quelque chose commence à rodé autour d’eux. Des silhouettes à taille humaine s’approchent doucement et parlent à l’unisson dans un écho. 

    « Le rêve n’est qu’un moyen pour que la grande guerre  commence. » 

    Dans le grand désert persique l’armée entame des fouilles dans complexe titanesque. 

    « Chancelier ! Nous avons des nouvelles du Patriarche Wilfred. »


    pgmdu80 @ fr 1

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréOrdered listListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier